Le Palais CA DARIO à Venise un endroit maudit

Publié le par MisterChance

Le palace hanté de Venise
Le mystère derrière Palazzo Dari
o

Venise est la ville des interrogations. Chacun veut la voir au moins une fois dans sa vie. Mais derrière ses gondoles et son architecture, elle cache à ses visiteurs un aspect sordide. Rituels étranges, lieux hantés, crimes macabres et fantômes font partie de Venise, loin de ses masques et de son carnaval. Dans la Venise noire on trouve le Palais Dario, un lieu de non retour où l’inscription innocente à l’entrée révèle entre ses lignes un anagramme mortuaire.

C’est l’un des lieux les plus effrayants de Venise, nommé aussi « Le palais tueur » ou « La maison du non retour ». Construite en 1487, ce chef-d’oeuvre d’architecture était la demeure d’une famille de riches marchands Dario. Depuis cette époque, jusqu’en 1992, elle a réservé un sort tragique à ses propriétaires, tous morts dans des circonstances étranges.

Accréditée par Giovanni Dario comme dot pour sa fille Marietta, la légende macabre du Palais Dario débuta avec elle. Peu après son mariage et son déménagement dans le palais, la famille de Marietta commença à perdre son bien, son père et son mari firent faillite et tous commencèrent à se suicider les uns après les autres.

La famille quitta la maison (ou la perdit, rien n’est certain), et au 18ème siècle, le Gouverneur de Candia l’acheta, avant de mourir peu après dans des circonstances étranges. Le propriétaire suivant, un marchand arménien de pierres précieuses fit aussi faillite et mourut aussi de manière étrange.

Les tragédies se succédèrent. Au début du 19ème siècle, un anglais du nom de Rawdon Brown, dont l’homosexualité avait été révélée au grand jour en engendrant le scandale, se suicida dans le bâtiment avec son amant. Henry De Reigner tomba gravement malade après avoir acquis la maison ; le Comte Filipo Giordano a également été tué dans ce palais et le leader des Who, Christoph Lambert, y mourut d’un infarctus.

Mais la légende ne s’arrêta pas là ! En 1964, le ténor Mario Del Monaco acheta la maison mais les négociations furent stoppées car, alors qu’il se rendait à Venise pour finaliser l’achat, un accident de voiture l’immobilisa pendant un long moment. Au début des années 80, un homme d’affaire vénitien, Fabrizio Ferrari, acheta le palais et déménagea avec sa sœur Nicoletta. Il fit faillite peu après et sa sœur mourut d’un accident de la route; et dans ses dernières années le financier Raul Gardini en fit l’acquisition et, suite à des revers économiques, se suicida.

Il est encore difficile de croire que tous ces évènements sont l’œuvre du palais en lui-même, mais les vénitiens y croient et ont décidé que plus personne ne l’achèterait. La plaque gravée à l’entrée y est pour quelque chose. On y lit " Urbis Genio Joannes Darius» (louant le talent d’architecte de Giovanni Dario) qui est l’anagramme de "Sub ruina insidiosa genero" (Celui qui habitera ces lieux ira à sa ruine).

(source : http://www.eurochannel.com/fr/Le-palace-hante-de-Venise.html)

Le Palais CA DARIO vibre en capital chance négatif de (moins) -2,1/3.
C'est un lieu maudit. (voir mon biomètre)

source : http://www.eurochannel.com/fr/Le-palace-hante-de-Venise.html

source : http://www.eurochannel.com/fr/Le-palace-hante-de-Venise.html

Commenter cet article